Le rôle de l'anesthésiste dans la thérapie cannabinoïde

Le rôle de l'anesthésiste dans la thérapie cannabinoïde

 

Le samedi 2 février à Athènes, dans le lieu évocateur de la Fondation Niarchos, a eu lieu le séminaire « Le rôle de l'anesthésiste dans la thérapie cannabinoïde », promu par la Société hellénique d'anesthésiologie et la Société hellénique d'algologie, avec le soutien de Enecta, dans le cadre du projet 'Cannabêta".

Plus de 170 anesthésistes et professionnels de la santé ont participé à l'atelier, ouvert par un message du ministre grec de la Santé Andrea Xanthsos: « Le ministère, en collaboration avec d'autres ministères compétents, a adopté toutes les mesures nécessaires pour garantir à tous les citoyens un accès facile aux formulations contenant du cannabis, pour les indications pour lesquelles des preuves scientifiques existent ».

Au cours des discours, il a été souligné comment l'expérience de l'utilisation thérapeutique du cannabis s'est développée le long d'un chemin non conventionnel, dans lequel les patients ont joué un rôle très important.

Gioacchino Calapai, professeur de pharmacologie et de toxicologie à l'Université de Messine, dans son analyse du système endocannabinoïde et de ses principes actifs, a souligné comment « l'histoire médicale du cannabis est influencée par une vision extra-scientifique, mais, aujourd'hui, un examen détaillé de la applications pharmacologiques, offrent de nouvelles opportunités pour son utilisation thérapeutique ».

Vittorio Guardamagna, directeur du département de soins palliatifs et de thérapie de la douleur à l'IEO de Milan, a présenté l'expérience de l'utilisation de cannabinoïdes chez des patients oncologiques à l'Institut européen d'oncologie.

Katerina Antoniou, professeur de pharmacologie et membre du groupe de travail grec sur le cannabis médical, ancien président de l'Autorité grecque des médicaments (EOF), a déclaré que « la législation nécessaire pour l'accès des patients grecs a été réalisée ».

L'Autorité grecque des médicaments a identifié les premières indications médicales pour l'administration de ces formulations :

1 – Prévention et traitement des nausées et/ou vomissements, dus à l'administration de médicaments chimiothérapeutiques.

2 – Douleur neuropathique, douleur oncologique.

3 – Spasticité et douleur chez les patients atteints de sclérose en plaques.

« La Grèce sera au cœur de notre engagement dans les années à venir – Jacopo Paolini, PDG d'Enecta, déclare - nous continuerons à travailler en tant que partenaire national et à soutenir les médecins et les organismes scientifiques dans le développement des connaissances nécessaires en faveur de l'usage thérapeutique du cannabis. La production de cannabis médical est une opportunité de développement pour la Grèce, mais de notre point de vue, pas seulement économique : Enecta réinvestira une partie de ses bénéfices dans projets sociaux pour les collectivités locales ».

0 commentaires

Écrire un commentaire

Les commentaires sont modérés